spectacle

L'Origine du monde

(46x55) création 2018

Une aventure potentielle proposée, conçue et interprétée par Nicolas Heredia + Construction et régie Gaël Rigaud + Collaboration Marion Coutarel + Coproduction / accompagnement : La Baignoire - lieu des écritures contemporaines à Montpellier + Théâtre Le Périscope, Nîmes + Résurgence, saison des arts vivants en lodévois et Larzac + Le Printemps des Comédiens, Montpellier + Théâtre Jean Vilar, Montpellier + Le Sillon, scène conventionnée de Clermont-l'Hérault + La Bulle bleue, Montpellier + Carré d'art, musée d'art contemporain de Nîmes + Musée Fabre Montpellier + Soutiens : DRAC Occitanie + Région Occitanie (compagnie conventionnée) + Ville de Montpellier + Réseau en Scène Languedoc-Roussillon.


« Le mercredi 28 janvier 2015, je passe par hasard devant une brocante.
Mon regard se pose sur une toile peinte. C’est L’Origine du monde.
C’est une copie d’assez mauvaise facture, un peu abîmée, posée sur le pavé entre une roue de vélo et un lot de petites cuillères en argent.
Je me dis que pour quelques euros, j’aimerais bien qu’elle rejoigne ma collection d’objets divers et variés qui attendent patiemment leur heure pour figurer dans un prochain spectacle.»

Les dimensions de la toile de Courbet, L’Origine du monde, sont de 46x55 cm.
Les dimensions de la copie trouvée sur une brocante sont aussi de 46x55 cm.
Je ne connais pas le prix de la toile originale.
La copie coûtait 200 euros.

Cette reproduction est aujourd'hui :
- l'heureux point de départ d’un empilement précaire de questions plus ou moins pragmatiques, ou philosophiques, ou économiques, ou poétiques, sur la valeur potentielle des choses, sur la valeur potentielle de l’argent, et surtout : sur la valeur potentielle de l’aventure.
- l'occasion de passer ensemble un moment potentiellement convivial et palpitant, quelque part entre la conférence, le jeu d'argent, l'histoire dont vous êtes le héros et la réunion Tupperware.
- le prétexte, sonnant et trébuchant, à un certain nombre de représentations au très fort potentiel.



+ + + PRESSE + + +

Ghislaine Arba-Laffont - La Gazette - 22/06/2018
« Avec L’Origine du monde, l’air de rien, Nicolas Heredia nous fait réfléchir sur la valeur des choses, de l’argent. (...) Il fait monter le suspense, tient le spectateur en haleine. Et c’est jubilatoire. »

Fabrice Massé - artdeville - 14/12/2018
« Un récit franchement drôle, fin, et un moment de théâtre inédit. »

Marie-Christine Harant - L'Art-Vues - 10/02/2019
« On ne dévoilera pas la kyrielle de surprises dont le comédien émaille son spectacle, on a promis de ne rien dévoiler. Mais on s’est bien amusé. Une jolie performance de Nicolas Heredia. »

Valérie Hernandez - Lokko - 17/03/2019
« Une copie de L'Origine du monde, le mythique tableau de Courbet, au cœur d'une virtuose proposition théâtrale de La Vaste Entreprise. (...) Nicolas Heredia joue avec les mises en abyme comme avec des balles de cirque. »

Julie Cadilhac – La Grande Parade - 18/03/2019
« Quand l’oeuvre devient l’aventure elle-même, l’exercice spéculatif se décline ad libitum. À ne pas manquer ! »

Anna Zisman - Zibeline - 29/03/2019
« Une heure de démonstration d’une implacable intelligence. Objet à l’appui, humour pince-sans-rire au coin de la bouche, Nicolas Heredia nous entraine dans un voyage aux origines insoupçonnées. »

André-Michel Pouly – Le Bruit du Off - 09/07/2019
« Exceptionnel et bluffant. À voir absolument. »

Louise Vayssières – La Provence - 09/072019
« Jubliatoire. (...) L’ensemble fonctionne par un comique de répétition toujours très subtil que Nicolas Heredia maîtrise à la perfection, et est sublimé par une progressive tension entre réel et fiction. »

Mathias Daval – I/O Gazette - 11/07/2019
« De cette aventure minuscule, Heredia, avec beaucoup d’humour et d’élégance, tire une performance conférencière sur la construction de notre perception de la réalité (...) Un brillant exercice de revitalisation du réel, que n’aurait pas renié Georges Perec. »

Jean-Pierre Thibaudat – Médiapart - 12/072019
« Mariant HEC et système D, logique sans peine de Lewis Carroll et ruse de Sioux, Nicolas Heredia va mettre le public dans un état de transe estivale, poussant le « si.. » dans ses derniers retranchements. (...) Ne me demandez pas de dévoiler L’Origine du monde : allez-y voir de près. »

Anaïs Heluin – Politis - 17/07/2019
« À partir d’un fait minuscule, quotidien, c’est toute une aventure intellectuelle que propose Nicolas Heredia. (...) Un conte d’aujourd’hui, vivant et cérébral, sur la valeur des choses et de la vie. »

Thomas Corlin - Mouvement - 29/07/2019
« Le vrai et le faux, le probable et l’improbable, les réalités parallèles, la valeur de l’art, le réflexe consommateur du spectateur : Nicolas Heredia arrive à remuer tout ça dans une conférence performée ambivalente. (...) Une chaîne causale imaginaire digne d’un scénario à la Charlie Kaufman, dont l’existence même du spectacle ne devient qu’un maillon. Ce petit tour-de-force stimule nos désirs d’aventure et d’intensité pour mieux les trahir. »




Ce spectacle a été (ou sera) accueilli à :
La Baignoire - lieu des écritures contemporaines à Montpellier / Carré d'Art - musée d'art contemporain de Nîmes (avec Le Théâtre du Périscope) / Résurgence, saison des arts vivants en Lodèvois & Larzac / Festival Le Printemps des Comédiens à Montpellier / Le Sillon - scène conventionnée de Clermont l'Hérault / Alenya, saison culturelle / Maison des étudiants Aimé Schoenig, Montpellier / Théâtre Jean Vilar, Montpellier (hors-les-murs au Musée Fabre) / Avignon, La Manufacture - collectif contemporain / Festin de Pierres, St-Jean de Védas / NEST - Centre Dramatique National de Thionville Grand Est / Scène Nationale d'Albi / Scènes Croisées de Lozère / Théâtre Albarède, Ganges / MAMC+ - Musée d'art moderne et contemporain de St-Etienne Métropole... 

+ AUTRES DATES A VENIR : voir la page calendrier + + + + + +
+++

+++